Polyarthrite ankylosante : comment confirme-t-on le diagnostic pour commencer à traiter ?

La spondylarthrite ankylosante comme nous l’avons abordée sous ses différents angles, est une maladie inflammatoire. Que représente cette classification ? Nous allons vous l’expliquer plus en détail sur notre site web : www.spondylarthriteankylosante.com ainsi que ci-dessous :

Pourquoi parle-t-on de maladies inflammatoires ? Nous regroupons plusieurs maladies qui n’ont rien à voir les unes avec les autres en maladies inflammatoires, pourquoi ? Parce qu’elles ont toutes au moins une chose en commun : leur aspect biologique ! Ces manifestations communes sur le plan biologique s’appellent “ Un syndrome inflammatoire biologique “. Ce syndrome consiste en trois éléments biologiques :

  • L’accélération de la vitesse de sédimentation sanguine qui devient supérieure à 100, on parle de VS à trois chiffres dans le jargon.
  • L’existence d’une protéine inflammatoire appelée la CRP, on parle de CRP positive.
  • Une perturbation de la formule numération sanguine.

Que retrouve-t-on au niveau biologique ?

En plus de ce syndrome inflammatoire que nous décelons par un très simple examen sanguin, et qui ne présente aucune spécificité, nous pouvons également rechercher cette mutation du gène codant pour le HLA-B27, qui va également -en plus du terrain- consolider le diagnostic de spondylarthrite ankylosante.

Sur ce faisceau d’arguments, vient s’ajouter l’imagerie, qui confirme le diagnostic.